Piège 11 : croire à l'incroyable