Les coulisses de la plainte des dix états américains déposée la semaine dernière contre le monopole publicitaire de Google montrent que Facebook était de mèche. Le document dénonce un « accord illégal ».