Les deux plates-formes touristiques ne fournissaient pas assez d'informations à leurs utilisateurs. Un manquement au code de la consommateurs.