Fausse sécurité, vraie alerte