C'est bien Mozart qu'on assassine !