Apple veut faire une place à Safari