Le dégroupage américain escamoté par les Baby Bells

Les opérateurs alternatifs américains ont tous fait faillite. L'accès DSL est désormais dominé par les opérateurs historiques, qui détiennent aujourd'hui près de 84 % de parts du marché national.