ASSISTANTS PERSONNELS : Acer joue sur deux tableaux