En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Richard Stallman se dit « content que Steve Jobs soit parti »

Le fondateur de la Free Software Foundation espère que l'influence d'Apple sur l'informatique, selon lui néfaste, diminuera après la mort de son créateur.

laisser un avis
© CC Pablojcoloma sur Flickr
Richard Stallman en 2008
Sa réaction est passée un peu inaperçue dans le grand concert d’hommages qui ont suivi l’annonce du décès de Steve Jobs. Richard Stallman, le pape du logiciel libre, créateur de la Free Software Foundation, a cependant indiqué en quelques mots, sur son site personnel, à quel point il abhorrait le fondateur d'Apple et ce qu’il représentait. « Steve Jobs, le pionnier de l’ordinateur conçu comme une prison cool, mise au point pour supprimer leur liberté aux idiots, est mort », n’hésite-t-il pas à dire, avant de paraphraser le maire de Chicago : « Je ne suis pas content qu’il soit mort, mais je suis content qu’il soit parti. »
Il précise son propos : « Personne ne mérite de mourir – pas Jobs, ni même Mr Bill, même pas des gens plus malfaisants qu’eux. Mais nous méritons tous la fin de l’influence néfaste de Jobs sur l’informatique. Malheureusement, cette influence continue malgré son absence. Nous ne pouvons qu’espérer que ses successeurs, alors qu’ils tentent de continuer son œuvre, seront moins efficaces. »
Des propos durs, qui scandalisent la communauté Mac… Mais pas si étonnants pour ce militant radical : habitué des petites phrases assassines, Stallman s’est toute sa vie opposé au logiciel propriétaire et récemment très vivement à Apple, notamment lors de la sortie de l’iPad. La FSF avait à l’époque lancé une pétition sous forme de lettre à Steve Jobs afin de demander à Apple de supprimer les DRM de ses appareils. « En produisant des ordinateurs où chaque application est soumise à un contrôle total et centralisé, Apple met en péril notre liberté pour engranger des bénéfices », indiquait notamment le texte.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le Macintosh a trente ans et son esprit est bien vivant…
Richard Stallman : les logiciels libres sont plus importants que jamais
Debrief de l'été : ce que vous avez peut-être manqué
iSteve, le film parodique sur la vie de Steve Jobs
Jobs, Assange et McAfee héros de cinéma
Le manga sur la vie de Steve Jobs sort au Japon
JOBS : premier extrait du film sur la vie de Steve Jobs avec Ashton Kutcher
Cartel de l’embauche : Steve Jobs a menacé Palm pour le forcer à jouer le jeu
Un long métrage et un DVD sur Steve Jobs en 2013
[Best of blogs 2012] La vie après Jobs/Ville 2.0/SSII et CIR/Recherche et sémantique/Intranet pas mort !
Philippe Starck fait saisir le yacht de Steve Jobs [MAJ]
Interview : Tim Cook, un « robot » à visage humain…
La dernière folie de Steve Jobs mise à l'eau
iPad Mini : un pari, un risque et une nécessité pour Apple
Un an après Steve Jobs, ce qui a changé, ce qui demeure
Tim Cook rend hommage à Steve Jobs sur le site d’Apple
Steve Jobs : une vie d'innovation en dix dates
Un X Factor high-tech pour trouver le prochain Steve Jobs
Aujourd’hui, 4 mai 2012, c'est la journée mondiale contre les DRM