La chasse aux pirates est ouverte

A la demande des sociétés de défense des droits d'auteurs, le Conseil d'Etat a autorisé la mise en place d'un système automatique de surveillance des internautes destiné à repérer les adeptes du peer-to-peer.

Votre opinion

Postez un commentaire