Vivendi Universal : le nettoyage des comptes coûte cher