L’automatisation forcenée des lignes de fabrication s’est révélée décevante. La qualité du résultat était inférieure à celle obtenue par des humains.