Les sites américains ont tenu le choc