Les projets e-business se voit désormais soumis à la " realpolitik " de l'entreprise

Les projets e-business se voit désormais soumis à la