Le ministère américain de la Justice accuse six officiers Russes d’être responsables de cyberattaques majeures menées pour déstabiliser plusieurs pays, dont la France.