Arnaud Frey revient sur sa collaboration avec M. Itakagi et sur la vision de l'industrie du jeu vidéo japonais de ce dernier.

Votre opinion

Postez un commentaire