La France, numéro deux européen du dégroupage