COURRIER ÉLECTRONIQUE : le spam divise toujours l'Europe