En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Mega accepte les bitcoins et sécurisera vos mails, vos chats et vos mobiles

Menacé par ses opposants de perdre certaines sources de financements, les abonnements, notamment, Kim Dotcom semble avoir trouvé la parade en adoptant Bitcoin. Il annonce également de futurs services…

laisser un avis
Quelques heures à peine après le lancement de Mega, les activistes anti-pirates sortaient de l’ombre et se lançaient dans une guerre d’usure, visant à faire fermer les sites qui vendaient des abonnements Mega en profitant de Paypal.
Mega vient de franchir une nouvelle étape. Comme l’a annoncé Kim Dotcom dans un tweet, son service d’hébergement et de partage de fichiers accepte désormais le paiement via Bitcoin. Bitcoin est à la fois une monnaie et un système de paiement dématérialisé et décentralisé. Il est donc, contrairement à Paypal, impossible d’interdire à une personne ou à une entité de payer ou d’être payée. C’est aussi un « beau » symbole. Il s’agit en effet d’une devise monétaire qui n’est pas lié à un Etat. Pour Kim Dotcom, qui se veut une sorte de Che Guevara 2.0 universel, l’occasion était trop belle.

Des services à venir

Par ailleurs, dans un autre tweet, Kim Dotcom a annoncé que « dans les années à venir » Mega allait prendre une autre ampleur. Il prévoit ainsi « de s’étendre du stockage en ligne sécurisé aux mails, chat (audio et vidéo) et ‘mobiles’ sécurisés »

Si on a une idée assez claire de ce que peuvent donner des services de chats chiffrés, la partie la plus intrigante porte évidemment sur les « mobiles ». Kim Dotcom indique-t-il ainsi que des applications mobiles vont arriver incessamment pour Mega puis pour ses autres services ? A voir. Une chose paraît certaine en tout cas, alors que l’hostilité provoquée par l’existence même de Mega n’a pas diminué, Kim Dotcom semble bien placer sa société et ses services dans la durée. Comme le laissait d’ailleurs entendre son envie d’introduire la jeune structure en bourse d’ici quelque temps.
Offres de paiement des abonnements Mega en Bitcoins
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Megaupload : le mandat de perquisition chez Kim Dotcom, finalement jugé légal
Kim Dotcom quitte Mega pour se concentrer sur son avenir… et Megabox
Les services secrets néozélandais ont utilisé PRISM pour faire tomber Megaupload
Megaupload : toutes les données des utilisateurs européens ont été effacées
L’examen de l’extradition de Kim Dotcom pourrait être repoussé jusqu'en avril 2014
Affaire Megaupload, une juge déclare qu'il y a eu « erreur judiciaire »
Kim Dotcom : les géants du Web violent un de ses brevets, il réclame leur aide
Megaupload : la défense de Kim Dotcom demande l’abandon de l’affaire faute de fond
Kim Dotcom n'est pas un pirate et dépense beaucoup sur iTunes...
Mega s’offre une version Web mobile en attendant son application dédiée
Kim Dotcom crée le buzz via Skype et n’ira « jamais en prison aux Etats-Unis »
Kim Dotcom peut désormais attaquer les services secrets néozélandais en justice
Trois millions d'utilisateurs pour Mega et une appli mobile en approche
Mega : une extension pour Firefox et un outil de synchronisation en approche
Zapping Techno 1/10 : retour sur Janvier 2013
Phone Apps #29 : Waze, Moovit, Mega, DarkLings, DrumPad24 et eDJing
Kim Dotcom précise son programme politique et mise sur le tout numérique
Mega revendique quatre millions d'utilisateurs
Kim Dotcom crée un fonds d’investissements pour défendre la vie privée en ligne