En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Google tente de s'expliquer sur la collecte de données personnelles

Critiqué pour les pratiques de ses Google Cars dans la collecte d'informations sur les réseaux Wi-Fi, le moteur de recherche a commandé un rapport d'expertise.

laisser un avis
Très critiqué dernièrement sur le plan de la collecte de données personnelles pour Google Street View, Google tente un contrefeu. Le moteur de recherche a commandé une expertise indépendante et en publie cette semaine les conclusions.
Le travail porte plus précisément sur les données récupérées par les Google Cars lorsque celles-ci sillonnent les rues pour prendre des clichés. A la mi-mai, en effet, le moteur de recherche reconnaissait que ses véhicules ne faisaient pas que prendre des photos. Ils captent aussi des informations envoyées par les internautes et transitant par les réseaux Wi-Fi.
L'expertise (à lire ici en PDF) a été réalisée entre le 20 et le 26 mai derniers par le cabinet américain Stroz Friedberg LLC. Celui-ci a eu accès au code source du logiciel de captage de données qui équipe les Google Cars.

Une collecte programmée

Il confirme bien que Google a collecté des données par le Wi-Fi. Mais le moteur de recherche avait jusque là affirmé que c'était à cause d'un logiciel expérimental inclus par erreur dans les voitures. Le rapport de Stroz Friedberg dit autre chose : le logiciel en question est paramétré pour faire le tri entre données cryptées et données non-cryptées.
Il y a donc, en amont, une intention de capter telle ou telle information. Il s'agit de données de connexion et de navigation, des fichiers transférés, des adresses e- mails...  du moment qu'elles ne circulent pas sur des réseaux sécurisés. Elles sont ensuite stockées sur des disques durs. Mais pas analysées, précise le rapport.
Pour Google, qui évoque le sujet succinctement sur son blog, c'est la preuve que son système ne collecte pas de données bancaires comme il en avait été accusé. Mais il ne dit rien de cette possibilité de paramétrer le logiciel ni de la raison de sa présence dans les Google Cars. « Nous continuons de travailler avec les autorités compétentes et répondons à leurs interrogations », précise simplement le moteur. Ce que l'on appelle faire profil bas.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google est-il trop puissant en Europe ? (vidéo)
Google Pigeon, ou comment le SEO local prend son envol !
Doctolib, le « Google de la santé », lève 4 millions d’euros
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
JTech 206 : Firefox, smartphones bon marché, Nexus 9, jouets high-tech (vidéo)
Google fournit gratuitement sa boîte à outils aux associations
Tablette Nexus 9 : le test en images (vidéo du jour)
Google relance son opération séduction auprès des PME françaises
Nexus 9 : nos premières impressions sur la tablette Lollipop de Google
Inbox : la nouvelle boîte mail de Google (vidéo du jour)
JTech 202 : nouveaux iPad, Nexus 6 et 9, Samsung Galaxy Alpha, Valéo au mondial de l’auto (vidéo)
Retour sur les annonces Google : Android 5 et les Nexus 6 et 9 (vidéo)
L'abus de messages personnels au bureau est une faute
01LIVE HEBDO #31 : annonces Google, ratés d'Apple, tablette Lenovo (vidéo replay)
Le Nexus 6 de Google en images
Nexus 9 : Google officialise sa tablette sous Lollipop
L’étau se resserre autour des entreprises ne se conformant pas à la réglementation sur les données personnelles
IFA 2014 : que peut-on faire avec la télévision sous Android ? (vidéo du jour)