En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fusion nucléaire : Google est désormais à la recherche de l’énergie infinie

Google
 
JUSTIN SULLIVAN GETTY IMAGES NORTH AMERICA AFP

Associé à la start-up Tri Alpha Energy, les équipes de Google Research ont développé un algorithme pour tenter de maintenir le plasma en fusion. Une première étape pour prouver la faisabilité de cette technologie qui pourrait révolutionner l'approvisionnement énergétique.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • RedGuff
    RedGuff     

    Les centrales au thorium sont déjà au point, et bien meilleures !

  • Dumbphone
    Dumbphone     

    Ce serait quand même dingue qu'on travaille là-dessus depuis des années en Europe avec ITER et qu'il suffirait que Google s'y mette pour produire des résultats. Si jamais ils y arrivent aussi vite (10 ans alors que ITER parle de 2040), il faudra vraiment commencer à se demander où est le problème dans la recherche européenne... Ce ne sont sûrement pas les cerveaux, alors quoi ? Des types bien placés qui s'en mettent plein les poches au passage au lieu de se soucier que les choses bougent ? En attendant, si les Américains réussissent ça, l'Europe n'est pas encore près de se libérer de leur domination économique... L'énergie c'est la clé de tout.

    baz33
    baz33      (réponse à Dumbphone)

    ITER est un projet international au niveau mondial et non européen avec la participation notamment des USA parmi d'autres grands pays. Votre critique sur la recherche européenne tombe donc tout à fait à plat. Sinon, ce genre d'actu sur la fusion tombe régulièrement en nous la promettant à chaque fois dans quelques années(je me rappelle en particulier de Lockeed-Martin) et, résultat, rien ne vient. Il s'agit en fait surtout d'effets d'annonce ayant pour but d'attirer de nouveaux investisseurs sur ce genre de recherches très hasardeuses.

    baz33
    baz33      (réponse à Dumbphone)

    ITER est un projet international et non européen avec la participation notamment des USA parmi d'autres grands pays. Votre critique sur la recherche européenne tombe donc tout à fait à plat. Sinon, ce genre d'actu sur la fusion tombe régulièrement en nous la promettant à chaque fois dans quelques années(je me rappelle en particulier de Lockeed-Martin) et, résultat, rien ne vient. Il s'agit en fait surtout d'effets d'annonce ayant pour but d'attirer de nouveaux investisseurs sur ce genre de recherches très hasardeuses.

    baz33
    baz33      (réponse à Dumbphone)

    ITER est un projet international et non européen avec la participation notamment des USA parmi d'autres grands pays. Votre commentaire sur la recherche européenne tombe donc tout à fait à plat. Sinon, ce genre d'actu sur la fusion tombe régulièrement en nous la promettant à chaque fois dans quelques années(je me rappelle en particulier de Lockeed-Martin) et, résultat, rien ne vient. Il s'agit en fait surtout d'effets d'annonce ayant pour but d'attirer de nouveaux investisseurs sur ce genre de recherches très hasardeuses.

  • Crazy B0b
    Crazy B0b     

    Et sinon les batteries ça évolue quand ?

Votre réponse
Postez un commentaire