Un débat plein de paradoxes