Les FAI traînent les pieds

Malgré leurs engagements, la plupart des opérateurs de téléphonie mobile et des FAI font encore payer leur hotline. Et l'élection présidentielle ne devrait rien arranger.