Orange
 

L’autorité reproche à l’opérateur historique de ne pas respecter son obligation de qualité de service dans le cadre du service universel téléphonique qui lui est confié. Il a jusqu’à la fin de l’année pour redresser la barre sous peine de sanction.

Votre opinion

Postez un commentaire