Passer au contenu

Les ventes de vélos électriques explosent en France

Les chiffres officiels de l’Union Sport & Cycle viennent de tomber et ils confirment l’ampleur du développement du VAE en France avec une progression des ventes de 29%.

Voilà enfin des chiffres tangibles pour juger du développement du vélo électrique en France. Si les fabricants et les vendeurs s’accordaient à dire que les ventes étaient en nette hausse, il n’était jusqu’ici pas possible de mesurer cette progression. Avec la publication des chiffres officiels de l’observatoire du Cycle, une instance de l’Union Sport & Cycle, il est désormais possible de quantifier cette progression. Si la filière vélo progresse dans son ensemble, le segment des VAE est lui en pleine explosion. Avec 514 672 unités vendues, le vélo électrique a progressé de 29% par rapport à l’année précédente. 

Tous les indicateurs sont en hausse

Selon le rapport annuel, près d’un vélo sur cinq vendu en France en 2020 disposait d’une assistance électrique (19% exactement). Il est aussi intéressant de constater que le prix moyen dépensé pour un VAE augmente lui aussi. Il est aujourd’hui de 2079 euros (en augmentation de 21%). Bien évidemment, le bonus écologique pour le vélo électrique déployé dans certaines régions, comme l’Ile-de-France où il est de 500 euros, a contribué à cette hausse du prix moyen. L’observatoire du cycle fait aussi du déconfinement de mai 2020 un tournant dans le rapport des Français au vélo. La hausse des ventes s’est nettement accélérée à ce moment précis et l’usage du vélo en général a progressé (+27% de fréquentation des pistes cyclables).

Dans le détail, ce sont les VAE urbains, tels que le Moustache Lundi 27, qui se sont le plus vendus, avec plus de 200 000 unités écoulées (40%). Mais le segment le plus dynamique, c’est celui du VTT électrique (en hausse de 46%) qui avec 136 000 ventes dépasse désormais le nombre de VTC. Enfin, une dernière catégorie est en pleine explosion, celle des cargos. S’ils ne représentent qu’1% de part de marché, leurs ventes ont progressé de 354%.

A découvrir aussi en vidéo :

 

Enfin, le dernier enseignement de l’observatoire concerne les lieux de ventes. Bien que la part des ventes sur Internet progresse, elle n’est que de 3% pour les vélos électriques. Pour ce marché très particulier, les acheteurs privilégient encore la vente en magasin, ce qui permet aux détaillants de s’adjuger 57% des ventes de cycles. 


Dimitri Charitsis
Journaliste