Facebook privilégie ses revenus et non la sécurité des utilisateurs, alertent des employés de la société

Facebook refuse de redistribuer les revenus publicitaires aux organes de presse.
 

Sur Facebook et Instagram, les arnaques et les prédateurs pourraient prospérer sans mal - tant qu'ils paient, selon des sources internes à l'entreprise. 

Votre opinion

Postez un commentaire