En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Fabrication numérique : le gouvernement veut aider les « fablabs » à percer

Un appel à projets a été lancé pour soutenir le développement d’ateliers de fabrication numérique. Les subventions sont comprises entre 50 000 et 200 000 euros par projet. A ce jour, il existe une quarantaine de fablabs en France.

laisser un avis
L'intérieur d'un fablab.
L'intérieur d'un fablab.
La ministre déléguée à l’économie numérique, Fleur Pellerin, a annoncé hier le lancement d’un appel à projets pour soutenir le développement de « fablabs », ces ateliers de fabrication numérique qui apparaissent un peu partout et qui fonctionnent souvent sur un mode associatif. Ils sont ouverts à tous et mettent à disposition des machines-outils pilotées par ordinateur : imprimantes 3D, découpeuses laser, fraiseuses numériques, etc. Ce type d’endroit peut intéresser à la fois des entreprises, des designers, des étudiants, des bricoleurs, etc. « Nous voulons polliniser le territoire avec des fablabs, afin que chacun puisse prendre le train de la modernité. Le futur c’est maintenant, et la révolution numérique doit être pour tous », a expliqué Fleur Pellerin dans un communiqué.
L’appel à projets est ouvert jusqu’au 13 septembre. La sélection des projets soutenus aura lieu en octobre 2013. Le cahier des charges peut être téléchargé sur le site de la DGCIS. Le gouvernement est prêt à soutenir des fablabs existants, pour les aider à investir ou à améliorer leurs services. Il peut également aider à la mise en place de nouveaux fablabs, si le projet n’est pas trop lourd. Les fonds seront accordés sous la forme de subventions comprises entre 50 et 200 k€.

De l’EPN au fablab

Selon le gouvernement, cet appel à projet « s’insère dans le programme de diffusion du numérique sur tout le territoire, notamment via les Espaces publics numériques (EPN) », peut-on lire dans le communiqué. En d’autres termes, l’un des objectifs de cette action est d’inciter certains des plus de 4 000 EPN qui existent dans l’Hexagone à se convertir en « fablab ». Car il existe bien des points communs entre les EPN et les fablabs : tous les deux sont basés sur le travail collaboratif et aspirent à diffuser des technologies numériques au plus grand nombre. Pour autant, la fabrication assistée par ordinateur est un sujet réellement spécifique qui ne s’improvise pas. Utiliser des outils bureautiques et savoir manier une découpeuse laser, ce n’est pas pareil. Certains EPN sont néanmoins en train de sauter le pas.
A ce jour, l’association internationale des fablabs compte plus de 250 membres. Ils sont censés respecter la charte définie par l’université américaine MIT, où a été créé le premier fablab à la fin de années 90. Le site wiki.fablab.is répertorie une quarantaine de fablabs en France.    
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La France doit miser sur les Fablabs
Le gouvernement sélectionne 14 projets de FabLab en régions
01net evening : toute l'actu tech du 18 avril
Chez le vendeur en ligne Zalando, les magasiniers parcourent 20 km par jour
Les Français passent une heure par jour à surfer à des fins personnelles au travail
01net evening : toute l'actu tech du 17 avril
Première en France: un homme indemnisé pour son electrosensibilité
Jeunes internautes, testez votre e-réputation sur Twitter !
Le Facebook russe a refusé de livrer à l'ex-KGB les données de meneurs ukrainiens
01net evening : toute l'actu tech du 16 avril
Twitter refuse d'ouvrir un bureau en Turquie et espère avoir apaisé les autorités
Le fisc américain scanne les réseaux sociaux pour traquer les fraudeurs
01net evening : toute l'actu tech du 15 avril
Un tweet porno d’US Airways sème la pagaille
01net evening : toute l'actu tech du 14 avril
Jeux d'argent : les paris sportifs en grande forme au premier trimestre 2014
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
01net evening : toute l'actu tech du 11 avril
Les CNIL européennes vent debout contre la surveillance massive de la NSA