En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Police : la préplainte en ligne sera généralisée en mars 2013

Le système de préplainte sur Internet sera ouvert en mars. Réservé aux atteintes contre les biens, il servira à une prise de rendez-vous ultérieure.

laisser un avis
agrandir la photo
Expérimenté depuis le 1er novembre 2008, le système de dépôt de préplainte en ligne sur Internet, sera généralisé en France à partir du 4 mars 2013. Deux étapes d'ouverture de ce service auront précédé cette généralisation, le 7 janvier et le 4 février, selon les départements concernés.
Ce dispositif facilite un signalement immédiat des faits commis, tout en réduisant, par la prise de rendez-vous simultanée au commissariat de police ou à la gendarmerie concernée, le délai d’attente lors du dépôt de plainte.
Il est réservé aux atteintes contre les biens dont le plaignant ne connaît pas les auteurs (vols, dégradations). Sont exclues les situations d'urgence justifiant une intervention immédiate de la police ou les atteintes contre les personnes.

Un rendez-vous doit être fixé pour la signature du procès-verbal

Le service est accessible sur le site idoine du ministère de l'intérieur, le plaignant remplissant une formulaire guidé et choississant le jour du rendez-vous au commissariat de police ou à la gendarmerie concernée, qui le recontacteront en vue d'une prise de rendez-vous ultérieure.
En effet, comme le rappelle le ministère de l'Intérieur, « La pré-plainte en ligne ne dispense pas de venir dans un commissariat ou une brigade de gendarmerie. Le dépôt de plainte ne devient juridiquement valable qu'après contact avec un officier ou un agent de police judiciaire et signature du procès-verbal ».
Après avoir été expérimenté dès 2008 en Charente-Maritime et dans les Yvelines, le dispositif avait été étendu en décembre 2011 à la Haute-Garonne, au Bas-Rhin, au 15e arrondissement de Paris et au 4e district des Hauts-de-Seine.
La Police nationale a récemment ouvert la possibilité pour les internautes de la contacter par Facebook ou avec Twitter, Flickr et Dailymotion.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les autorités françaises ont accès à la base mondiale des mobiles volés
La gendarmerie nationale ouvre son compte Twitter
Géolocalisation: le projet de loi inquiète, en visant tout objet connecté
La géolocalisation de suspects par la police doit être encadrée par un juge
La gendarmerie des Yvelines prévient sur Facebook des contrôles routiers à venir
Facebook : la page « Adopte un gitan.com » fait scandale
Banana Kong : la Police nationale bugge sur Twitter
Cassidian va renforcer le réseau de faisceaux hertziens du ministère de l’Intérieur
La gendarmerie nationale à l'heure des expertises high-tech
Une association de défense des libertés porte plainte contre la surveillance américaine
Des gendarmes au McDo pour informer les jeunes des dangers de l'internet
L’Epitech crée une application mobile d’alerte aux cambriolages
Police : la préplainte en ligne sera généralisée en mars 2013
La Police nationale se lance dans les réseaux sociaux
Enquête judiciaire : du squelette au faciès
ebizcuss attaque Apple en justice
Chez les "experts" de la Gendarmerie Nationale
La pré-plainte en ligne étendue à toute la France en 2012
Facebook accusé de conserver les données effacées de ses membres