En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

79 % des parents jugent Facebook « dangereux » pour les enfants

Les réseaux sociaux inquiètent fortement les parents des 9-16 ans. Du coup, ils surveillent activement ce que font leurs enfants en ligne.

laisser un avis
agrandir la photo
Le premier des réseaux sociaux compte plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde. En France, Facebook est utilisé par 57 % des 9-16 ans et 80 % des 13-16 ans, selon une étude réalisée par la société Trend Micro, spécialiste de la sécurité du cloud. Les plus jeunes lui consacrent en moyenne une heure par semaine et plus de trois heures pour les plus de 13 ans. Et ce, en dépit d'une inquiétude croissante : 79 % des parents et 59 % des enfants jugent Facebook « dangereux ».
La principale crainte des parents est que leur enfant devienne ami sans le savoir avec un adulte (86 % des sondés), autrement dit qu'il soit en contact avec un pédophile. Suivent l’accès à des contenus violents ou pornographiques (84 %) et le harcèlement, par un adulte ou un autre enfant (72 %). « Si les jeunes sont sans pitié entre eux dans le monde réel, ce sentiment est encore exacerbé sur le Net », souligne Damase Tricart, directeur marketing Europe de Trend Micro.

Surveillance et dialogue

Pour faire face à ces risques, les parents mettent en place différents dispositifs. Le premier d’entre eux est de vérifier les paramètres de confidentialité du compte de leur enfant (58 %). A noter que 35 % des adultes créent eux-mêmes le compte de leur bambin. Les jeunes, de leur côté, plus sensibilisés aux dangers de la Toile, acceptent d’être « ami » avec leurs parents à 67 %. Autre enseignement, le contrôle parental passe plus par une surveillance personnelle de ce qui se passe en ligne (87 %) que par l’installation d’un logiciel.
Cela dit, la multiplication des moyens d’accès au Web réduit aussi les possibilités de contrôle direct : 17 % des moins de 16 ans ont un smartphone (contre 10 % en août 2011) et 6 % possèdent une tablette (contre 2 % en août 2011). Des outils que 65 % des parents estiment avoir plus de mal à surveiller. « Il existe pourtant des solutions complémentaires au dialogue pour sécuriser et contrôler ces appareils et ainsi protéger l'ensemble de sa vie numérique », rappelle Damase Tricart.
Mais finalement, c’est le dialogue et l’information des enfants que privilégient les familles françaises. Près 58 % des adultes déclarent avoir eu une conversation avec leurs enfants sur les dangers d’Internet au cours du derniers mois. Ils n’étaient que 49 % en 2011.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Facebook supervise toute sa consommation énergétique à partir d'un seul écran
Laurent Solly (Facebook) : « La force de frappe de Facebook au service de l’emploi »
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Fan de robot ? Construisez le vôtre avec Lego Mindstorm EV3
JTECH 150 : Leap Motion, une sélection de produits, Le Galaxy S4 Zoom