En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Fleur Pellerin refuse de commenter « l'affaire fiscale Google »

La ministre déléguée à l'Economie numérique a refusé d'évoquer la procédure fiscale en cours contre le géant de la recherche sur Internet. Elle a également refusé de diaboliser l'entreprise.

laisser un avis
La ministre déléguée à l'Economie numérique française, Fleur Pellerin, s'est refusée vendredi 9 novembre 2012 à tout commentaire sur l'enquête menée par l'administration fiscale française contre Google France, filiale du géant américain. « Je suis ce dossier, je ne commente pas les procédures fiscales en cours », a-t-elle déclaré sur iTélé.
Fleur Pellerin s'est en outre défendue de diaboliser Google. « Personne ne désigne comme le diable une entreprise comme Google. Il y a une réflexion actuellement qui n'est pas française, qui est européenne et internationale, sur l'érosion des bases et le déplacement des profits, c'est à dire les mécanismes d'optimisation fiscale qui permettent à certaines entreprises (...) de ne pas payer d'impôts sur les sociétés sur leurs bénéfices mondiaux ou d'en payer simplement une petite partie », a-t-elle souligné.
Elle a ajouté que Google n'était « certainement pas » la seule entreprise concernée par ces pratiques, et a précisé que Google et Apple payaient « 2 % d'impôts sur les sociétés au niveau mondial ». « Tous les Etats commencent à s'en inquiéter », a-t-elle fait valoir. « C'est un dossier que je suis dans le cadre de l'OCDE, ce n'est pas un combat contre
Google qui est un acteur majeur de l'écosystème numérique (...) . Ce n'est pas
du tout une croisade anti Google », a-t-elle conclu.

Ce que le fisc reproche à Google

Tout en admettant être sous le coup d'une enquête, Google avait affirmé mercredi dernier ne pas avoir reçu de notification de redressement fiscal. Selon Le Canard Enchaîné, le fisc français réclamerait un milliard d'euros à Google.
Cet été, la Cour d'appel de Paris a débouté Google de ses demandes d'annulation de perquisitions et saisies réalisées en juin 2011 dans ses locaux parisiens par le fisc. Selon l'arrêt, la direction générale des impôts estime que « la société Google Ireland Limited exerce en France en utilisant les moyens humains et matériels de la société Google France, une activité commerciale, sans souscrire les déclarations fiscales y étant afférentes ».
Grâce à une série de montages financiers, Google réussit à ne payer qu'un très faible pourcentage d'impôts car la quasi totalité des revenus, déclarés en Irlande, est transférée dans le paradis fiscal des Bermudes où est située la filiale Google Ireland Holdings.
En France, selon les estimations, le géant aurait ainsi réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 1,25 à 1,4 milliard d'euros mais il n'aurait reversé qu'un peu plus de 5 millions d'euros au titre de l'impôt sur les sociétés.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
IFA 2014 : que peut-on faire avec la télévision sous Android ? (vidéo du jour)
Amazon concurrencerait Google dans la publicité en ligne
Google met la main sur JetPac, une application de « city guides »
Google s’introduit dans les salles de classe
Test de l'Awox StriimCast SC-W : l'alternative peu convaincante au ChromeCast (vidéo)
Google va investir 100 millions de dollars dans les startups européennes
01 Replay : Oracle, fuite de données, qualité des réseaux 3G, revivez l'actualité de la semaine
JTech 191 : Google I/O, montre Withings, Samsung Galaxy Tab S et photophones (vidéo)
La French Tech fait son show à New York
01LIVE HEBDO #21 : montres connectées, opérateurs mobiles, French Tech (vidéo)
Au fait, c’est quoi Google I/O ?
Emission spéciale keynote Google I/O (vidéo replay)
Google choisit pour vous vos prochaines vacances
Google veut donner plus de visibilité aux PME sur le web
Fleur Pellerin veut mobiliser la diplomatie française autour des startups du numérique
Les PDG d'Atos et de Bull sur BFM Business pour parler de leur OPA très amicale
Google accusé de position dominante par 400 acteurs de l'internet
Détection automatique de la fraude : Bercy pourrait récupérer 4 milliards d’euros de TVA
Vidéo du jour - Quelles sont les meilleures tablettes ? Voici notre sélection
Exclu 01netTV : nouvelle box SFR avec la domotique intégrée au mois de juin (vidéo)