En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Uhuru-AM, l’antivirus français pour Windows et Linux, voit enfin le jour

Mis à jour le
Uhuru-AM, l’antivirus français pour Windows et Linux, voit enfin le jour
 

Issue d’un projet de recherche tricolore, cette solution dispose d’une technologie innovante de détection de code malveillant inconnu, un atout que l’éditeur met en avant pour se différencier sur un marché déjà bien concurrentiel.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    L'antivirus c'est la seule entreprise où il n'y a pas concentration mais multiplication... Pour voir ce que contient un document un bon vieil éditeur hexadécimal fait encore l'affaire.

  • Hansi68
    Hansi68     

    Vous avez tout à fait raison de le souligner, et c'est bien pour cela que l'on lit le message texte ou html AVANT d'ouvrir ses pièces jointes... Une pièce jointe sans explication ou un texte hasardeux, c'est la poubelle direct !
    Ça fait partie des réflexes basiques de sécurité dont manquent cruellement les usagers, et c'est bien dommage pour certains !

  • soft_c_hard
    soft_c_hard     

    "...en ouvrant uniquement des pièces jointes de gens connus..."
    Vous avez oublié certains virus/malwares utilisant le carnet d'adresse de vos connaissances pour arroser copieusement leurs contacts !

  • Hansi68
    Hansi68     

    L'un des points forts de GNU/Linux est précisément d'éviter le gaspillage inutile de ressources du aux antivirus, et qui énerve tout le monde. Et dans les faits, la philosophie d'ouverture des logiciels libres et la recherche de qualité font qu'en 2015, GNU/Linux se passe encore et toujours d'antivirus avec succès, et offre un système bien plus réactif que ses concurrents !

    Et non : GNU/Linux n'est pas un OS de kamikazes. Les distributions offrent déjà des mécanismes de sécurité en restreignant les accès disques des services, et les failles de sécurité qui peuvent survenir (aucun OS n'est parfait) sont souvent réglées quelques heures après leur découverte, là où aucun concurrent n'arrive à s'aligner en terme de réactivité ! Sans compter, et là encore c'est unique, que GNU/Linux fait ses mises à jour noyau+logiciels installés en une passe !

    Enfin, et c'est là où je pense que le commerce des antivirus est quelque part une fumisterie : voir des logiciels user quotidiennement vos disques durs à la recherche de malwares cachés, c'est du curatif : ça veut bien dire que votre système les a laissé passer, et qu'il est déjà trop tard ! Quand au préventif, s'il fonctionnait vraiment, ça fait longtemps que les éditeurs d'antivirus auraient tous disparus de la surface de la terre ! :)

    Bref, crier au loup ne sert à rien : en faisant attention à ne pas surfer n'importe où et en ouvrant uniquement des pièces jointes de gens connus, on s'évite beaucoup de temps perdu - car le premier problème de la sécurité informatique vient d'abord de la formation même des usagers, et non de palliatifs destinés à cacher la complexité intrinsèque d'un ordinateur. Quand on arrêtera de mentir aux gens en leur présentant l'informatique comme un jouet, on aura déjà progressé...

Votre réponse
Postez un commentaire