Les Etats-Unis, champion du spam