Les éditeurs français pourraient copier la RIAA