' Le génie égorge ceux qu'il pille* '