Le FBI fait barrage au torrent