La durée de conservation des données de connexion pourrait être portée à trois ans