La CSC réagit aux craintes suscitées par les mobiles