Un volontarisme affiché en matière d'offshore

Dès 2005, le Maroc a misé sur l'exportation de prestations informatiques vers l'Hexagone comme relais de croissance. Dix mille ingénieurs travailleraient désormais dans ce domaine. Malgré les mesures prises en matière de formation, le marché de l'emploi manque de profils expérimentés et d'experts.

Votre opinion

Postez un commentaire