Un adepte du peer to peer relaxé pour faute de procédure

Un adepte du peer to peer relaxé pour faute de procédure
 

Le tribunal correctionnel de Bobigny a prononcé en première instance un non-lieu pour un internaute accusé d'avoir téléchargé illégalement 12 000 fichiers musicaux.