Optims dans l'enfer du Nouveau Marché

Le leader européen des solutions technologiques pour le tourisme et la restauration est déçu de son voyage en Bourse. Introduite à 10,8 euros en juin 2000, l'action est tombée à 0,7. Comment les dirigeants vivent-ils ce fiasco ?