Microsoft: coupée en deux mais plus vaillante

Les analystes des cabinets américains ne sont pas surpris par le jugement et l'estiment finalement bénéfique pour l'entreprise.

Votre opinion

Postez un commentaire