Loppsi : les critiques de la Cnil
 

La nouvelle loi sur la sécurité intérieure va être examinée au Sénat. La Commission nationale de l'informatique et des libertés a des réserves sur la vidéosurveillance et les scanners corporels.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • dqr33
    dqr33     

    Un, les caméras de vidéo-surveillance n'ont rien à voir techniquement avec un "dispositif d'imagerie utilisant des ondes millimétriques", d'où ma première intervention.

    Ensuite, lorsque tu écris "Vous parlez bien de généralisation...", tu t"adresse à qui ? Le mot "généralisation" n'est pas utilisé dans l'article ni par la CNIL, à moins que tu ais d'autres sources ?

    Et enfin, je n'ai pas lu que "La CNIL critique bien le fait que la Loppsi 2 va vers la généralisation des scanners corporels ! "...

  • gaspounet
    gaspounet     

    Cordialement, cher grincheux,

    ;-)

  • gaspounet
    gaspounet     

    Pourquoi je dis des bêtises ? La CNIL critique bien le fait que la Loppsi 2 va vers la généralisation des scanners corporels !

    Et vers quels abus cela va-t-il aller ? Je me demande bien...

    C'est toi qui dit des bêtises !

    Cordialement,

    ;-)

  • dqr33
    dqr33     

    Cela t'éviteras d'écrire des bêtises !

  • gaspounet
    gaspounet     

    Vous parlez bien de généralisation avec les caméras de vidéosurveillance du "dispositif d'imagerie utilisant des ondes millimétriques" ??

Votre réponse
Postez un commentaire