Le gendarme des télécoms peut-il perdre son pouvoir de sanction ?

Le président de l'Arcep Sébastien Soriano.
 
Le président de l'Arcep Sébastien Soriano. - Arcep

Orange conteste une mise en demeure de l’Arcep et dénonce sa supposée partialité. Il a engagé une procédure auprès du Conseil d’Etat dont l’issue pourrait paralyser le régulateur jusqu’en 2022.

Votre opinion

Postez un commentaire