Palmer Luckey en mars 2016 à San Francisco.
 
Palmer Luckey en mars 2016 à San Francisco. - GABRIELLE LURIE / AFP

Depuis le rachat de sa société par le groupe de Mark Zuckerberg en 2014, ce petit génie de la réalité virtuelle était progressivement passé de la lumière à l’ombre. Reste à savoir si son départ est volontaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

Votre opinion

Postez un commentaire