La reconnaissance vocale perce chez les radiologues français

Mis à jour le
La reconnaissance vocale perce chez les radiologues français
 

Souvent réticents, un tiers des radiologues français dictent leur rapport en reconnaissance vocale, selon une enquête. Une pratique plus répandue ailleurs.

Votre opinion

Postez un commentaire