Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad, a comparé sa filiale Free à la compagnie aérienne low cost Easyjet. Pas question d’augmenter les tarifs de ses activités mobiles et fixes, ni de ralentir le rythme des promotions. Bien au contraire.