Facebook a supprimé 1,5 million de vidéos concernant la tuerie en Nouvelle-Zélande
 

Le réseaux social a tenté de réagir rapidement après la mise en ligne de la vidéo du massacre de Christchurch. Environ 20% des publications n'ont toutefois pu être bloquées.

Votre opinion

Postez un commentaire