Passer au contenu

Canon Canoscan 4200F

Ses performaces trop limitées le réserve à un usage peu intensif.

Modèle d’entrée de gamme, le Canoscan 4200F séduit par un encombrement relativement faible et une grande facilité d’utilisation. La documentation est imprimée (ce qui devient de plus en plus rare) et le pilote propose un mode
spécifique pour les débutants. La numérisation est très rapide et il faut moins de 4 secondes pour obtenir une prévisualisation du document et moins de 50 secondes pour scanner un négatif à la résolution maximale. Des performances
appréciables, même si la qualité est en deçà de ce que l’on peut obtenir avec le 8400F du même constructeur.Le rendu colorimétrique n’est pas optimal et la numérisation de négatif manque de ‘ piqué ‘. Le détramage est également un peu ‘ mou ‘
et manque de précision. Dans les deux cas, les résultats sont globalement corrects. La configuration du dos lumineux est beaucoup plus pénalisante. En effet, il est impossible d’insérer plus de deux diapositives à la fois. Le Canonscan 4200F est
donc à réserver à un usage peu intensif.


Renaud Labracherie