Après le verdict, l'heure des punitions

La culpabilité est acquise. En attendant l'appel, déjà promis par Microsoft, place aux sanctions.