En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

Patriot Act : Google révèle que des milliers de comptes ont été surveillés

Dans son rapport de transparence, le géant du Web a indiqué le nombre approximatif des comptes surveillés aux Etats-Unis depuis plusieurs années dans le cadre de la loi Patriot Act.

laisser un avis
Big brother existe. La preuve ? Google vient de rendre public le nombre de lettres dites de sécurité nationale qu’il a reçues. Ces lettres sont des demandes officielles de données, au nom de la loi antiterroriste Patriot Act, adoptée aux Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2001. Dans une note publiée sur son blog officiel, Google précise ainsi que depuis 2009, jusqu'à 999 demandes de surveillance par an lui ont été adressées par le FBI et d’autres agences gouvernementales américaines.
De 2009 à 2012, le géant de l'Internet a reçu entre zéro et 999 demandes. Ces demandes concernaient chaque année entre 1 000 et 1 999 comptes, à l'exception de l'année 2010, au cours de laquelle les demandes visaient entre 2 000 et 2 999 comptes, selon Google.
C'est la première fois qu'une entreprise privée publie des données sur ces lettres, très critiquées par les organisations de défense des droits de l'homme. Mais comme le sujet est sensible, Google publie une fourchette et non pas des chiffres exacts.
agrandir la photo
« Vous remarquerez que nous publions seulement des éventails de chiffres. C'est pour répondre aux demandes du FBI, du département de la Justice et d'autres agences qui craignent que la publication de chiffres exacts révèle des informations sur les enquêtes en cours, explique Richard Salgado, directeur de la sécurité de Google sur le blog de l’entreprise. Le FBI a le droit de nous interdire de parler de ces requêtes mais nous avons essayé de fournir des informations au public, car nous savons que de nombreuses voix ont exprimé leurs préoccupations devant leur augmentation depuis le 11 septembre. »
Les associations qui luttent contre les intrusions dans la vie privée que peut représenter le Patriot Act ont salué l'initiative de Google. L'Electronic Frontier Fondation (EFF) ou encore l'American Civil Liberties Union (ACLU) ont toujours estimé que cela était un « abus systématique de pouvoir ». « Il s'agit d'une victoire sans précédent », se réjouit ainsi l'EFF.
En publiant ces données, Google rappelle aux avocats que ces lettres existent et qu’elles sont utilisées et indique aux citoyens qui l’ignoraient qu’elles peuvent servir à récupérer des données auprès du géant du Web. Il n’est donc pas responsable... En tout cas, Google a fait un pas de plus dans la révélation des requêtes qu’il reçoit des autorités et qu’il publie tous les six mois dans son « rapport de transparence ».
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Projet Ara, le smartphone modulable de Google commence à prendre corps
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Google lancera bientôt son Google Bike, un vélo autonome
JTech 177 : Chromecast, Raquette connectée Babolat, Qobuz, choisir son imprimante (Vidéo)
Google monte au créneau pour défendre ses Glass
Larry Page, PDG de Google : « J’essaie de me concentrer sur ce que sera le futur »
Test Chromecast : points forts et points faibles de la clé TV Google (vidéo)
Google lance Chromecast en France et (re)part à l’assaut de la télévision
Google et LG pourraient sortir une smartwatch sous Android à l’automne
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Google encourage à créer des applis pour Android sur les appareils wearables
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Google Ara : un smartphone en kit, pour quoi faire ? (Vidéo)
Projet Ara, le smartphone modulable de Google sera vendu à partir de 50 dollars
Google lance un fonds de 300 millions pour aider les startups matures
Microsoft : Cortana, le concurrent de Siri, sera intégré à Windows Phone 8.1
Projet Tango, Google dévoile un smartphone qui cartographie notre monde en 3D
Joaquin Almunia: « Il n'y a pas encore d'accord avec Google »
Google publie un guide de savoir-vivre pour les porteurs de Glass
Les USA s’intéressent aux mots de passe des internautes